Actualités

Permalink to La Région Ile-de-France et le FMDV : réflexions autour de modes de financement alternatifs du développement local

La Région Ile-de-France et le FMDV : réflexions autour de modes de financement alternatifs du développement local

A la région

COUV-Vivement2050-1C-240x370Ce lundi 29 avril 2013, je participais à une rencontre-dialogue « pour un développement local soutenable et désirable », au cours de laquelle les économistes Robert Costanza, Carol Franco et Ida Kubiszewski ont présenté leur ouvrage collectif « Vivement 2050 ! Programme pour une économie soutenable et désirable ».

Organisée par la Région Ile-de-France, l’Institut Veblen et le Fonds Mondial pour le Développement des Villes (FMDV), cette rencontre nous a permis d’étudier les pistes de solutions économiques et financières envisageables pour une transition sociale et écologique de nos territoires.

Un contexte économique et financier mondial préoccupant

Aujourd’hui, les Etats peinent à s’accorder sur la définition d’un nouveau modèle de société, à la fois adapté aux enjeux actuels et respectueux du capital social, humain et naturel.

De son côté, l’hyper financiarisation du monde a prouvé ses limites, ne serait-ce que par la violence et la rapidité de ses répercussions sur l’économie réelle et sur le quotidien des populations. La situation de la Grèce, de ses jeunes, de ses retraités, de ses fonctionnaires, est ainsi éloquente.

Les systèmes économiques classiques, majoritaires, devraient pouvoir être remis en question. Il apparaît de plus en plus clair qu’un développement piloté par le mirage de la croissance et de l’indicateur PIB est incompatible avec les enjeux sociaux et sociétaux et les limites naturelles de la planète.

Pourtant, le système tient bon, protégé par un paradoxe fou : alors que l’économie virtuelle et financiarisée au service d’une minorité encourt les plus grands risques, ce sont les Etats et les peuples qui assurent ses arrières et sauvent les banques quand elles subissent d’énormes pertes.

Autre facteur de préoccupation, plus proche de nous : la gouvernance de l’Union Européenne est extrêmement fragilisée et, avec elle, l’ensemble des populations de son territoire. La crise que traverse l’Europe, la situation dans laquelle se retrouvent certains pays, et la façon dont les institutions européennes (et leurs amis de la troïka) traitent le problème l’attestent.

Ces sujets sont donc essentiels aujourd’hui, tant pour les élus locaux que pour les citoyens.

Réfléchir à des solutions pour une transition depuis les territoires

Dans ce contexte de troubles et de doutes, la Région Île-de-France a souhaité relancer la réflexion sur le rôle des collectivités locales dans la mise en place de nouvelles façons de penser et d’agir sur le développement et sur la croissance.

Pour ce faire, la Région s’est engagée avec FMDV dans un travail autour des financements alternatifs pour le développement local.

Le débat de ce lundi 29 avril était une première étape, en vue du sommet mondial des Nations Unies Habitat III de 2016. L’objectif de cette journée était de réfléchir à des solutions pour sortir de la crise en partant des territoires. A plus long terme, il s’agit de proposer des solutions alternatives pour le financement d’un développement local durable et intégré, hors du système hyper financiarisé qui nous gouverne aujourd’hui et qui a fortement fragilisé nos sociétés et hypothéqué pour partie leur avenir.

A travers ce projet, la Région Île-de-France anime, au niveau européen, un échange entre les collectivités locales pour penser et tester des méthodes alternatives de financement de l’économie locale. Ce travail se fait en partenariat avec d’autres acteurs : gouvernements, acteurs institutionnels, mais aussi société civile.

Il s’agit de réfléchir aux solutions permettant de palier les effets de la crise économique et financière, et de se projeter dans un avenir qui tienne compte des défis économiques, sociaux et environnementaux posés à nos sociétés.

Un long et important travail est ainsi engagé. A titre d’exemple, une rencontre européenne sur l’analyse comparative des stratégies et instruments dédiés au financement des collectivités locales européennes sera organisée au 4ème trimestre 2013 à Paris, en présence de grandes collectivités locales européennes, en particulier celles du sud.


Galerie Photo

img_6972 02-02-2015-signature-pamu-01-reduite 140325-casablancapdtmaire-810x1024 antana mancera_huchon_romero signature-de-la-convention-avec-santiago americana coderre-et-vp iris-vp-tribune-3 iris-vp-tribune-2

Twitter

Suivez-moi sur Facebook